bouton


bouton

bouton [ butɔ̃ ] n. m.
• 1160 « bourgeon »; de bouter « pousser »
1Petite excroissance d'où naissent les branches, feuilles, fruits ou fleurs d'un végétal. bourgeon, œil. Bouton à bois, à feuilles, à fruit. Les marronniers sont en boutons, ils bourgeonnent. — Spécialt Bouton de fleur : la fleur avant son épanouissement. Bouton de rose. Rose en bouton. Bouton qui s'épanouit, qui éclôt.
2Par anal. (XIIIe) Petite tumeur faisant saillie à la surface de la peau. papule, pustule, vésicule. Bouton d'acné, de varicelle. Bouton de fièvre. Éruption de boutons. Avoir des boutons ( boutonneux) . Être couvert de boutons. Loc. fig. Donner des boutons à qqn, l'insupporter, le dégoûter.
3Par ext. (XIVe) Petit objet souvent circulaire, servant à la décoration des vêtements ou à l'assemblage de leurs diverses parties ( attache). Bouton de chemise, de culotte (cf. ci-dessous, 5o), de braguette. Boutons de manchette(s). Bouton de bottine. Engager un bouton dans sa boutonnière, sa bride. boutonner. Recoudre un bouton. Bouton de nacre, de corozo. « un habit de gros drap bleu, avec des boutons de cuivre doré » (Voltaire). Par anal. de forme Pile bouton.
4Petite saillie ronde. Bouton de fleuret, d'un couvercle de soupière. Bouton de porte. « elle aperçut une grande porte à deux battants dont elle tourna le bouton » (Gautier).
Spécialt Commande d'un mécanisme ou d'un appareil électrique, que l'on tourne ou sur lequel on appuie. Fam. bitoniau. Tourner le bouton d'un poste de radio. Appuyer sur le bouton. bouton-poussoir, poussoir; allumer. Bouton de sonnette. « la concierge appuyait sur un bouton électrique qui éclairait l'escalier » (Proust). commutateur, interrupteur, va-et-vient. Fig. La guerre presse-bouton. presse-bouton.
5BOUTON DE CULOTTE : très petit fromage de chèvre de Bourgogne à saveur piquante.
6Petite touffe de textile prise dans le fil, de même couleur ou non. Les boutons du tweed ( boutonné) .

bouton nom masculin (de bouter) État d'une fleur avant son éclosion. (La protection est assurée par le calice, qui enveloppe entièrement la corolle et les organes sexuels.) ● bouton (homonymes) nom masculin (de bouter) boutons forme conjuguée du verbe bouterbouton (synonymes) nom masculin (de bouter) État d'une fleur avant son éclosion.
Synonymes :
bouton nom masculin (de bouton) Petite pièce en matière dure, généralement circulaire, qui, cousue sur un vêtement, sert à le fermer ou à l'orner. Pièce arrondie saillante qui sert à manœuvrer une porte, un tiroir, etc. Pièce mobile sur laquelle on agit manuellement pour commander mécaniquement ou électriquement un appareil. Allumettes Tête inflammable d'une allumette. Informatique Élément d'une interface graphique sur lequel l'utilisateur peut cliquer pour déclencher une action Militaire Insigne dont la forme, la couleur, la frappe sont particulières à l'uniforme de chaque arme. Symbole de l'esprit de corps d'une arme ou d'un service. Textiles Petit amas formé d'une ou de plusieurs fibres, emmêlées et pelotonnées sur elles-mêmes. Verrerie Renflement ponctuel ornant la jambe d'un verre. ● bouton nom masculin (de bouton) Élevure cutanée, quelle qu'en soit la nature. (Le mot « bouton » n'a pas de signification dermatologique précise.) ● bouton (citations) nom masculin (de bouton) Edmond Lebœuf Paris 1809-Moncel-en-Trun, Orne, 1888 Nous sommes archiprêts ; il ne manque pas un bouton de guêtre. Commentaire Affirmation attribuée au maréchal Lebœuf, ministre de la Guerre, au moment où se déclarait la guerre de 1870. ● bouton (expressions) nom masculin (de bouton) Bouton fileté, partie du canon sur laquelle vient se visser la boîte de culasse du fusil. Bouton d'oreille, boucle d'oreille dont l'élément décoratif s'applique au lobe. Pile bouton, pile alcaline en forme de bouton, servant à alimenter les calculettes, montres, appareils photo, etc. Bouton de manchette, chacun des deux boutons, qui, à travers les boutonnières en regard, ferme une manchette. Bouton de serrure, poignée, de forme ronde ou oblongue, servant à la commande de l'ouverture. Bouton de vénerie, chacun des boutons de cuivre, ornés et gravés, qui garnissent la tenue et qui diffèrent selon l'équipage. Être bouton, être membre d'un équipage en ayant le droit d'en porter la tenue. ● bouton (homonymes) nom masculin (de bouton) boutons forme conjuguée du verbe bouterbouton (synonymes) nom masculin (de bouton) Pièce arrondie saillante qui sert à manœuvrer une porte, un...
Synonymes :
- poignée
bouton (expressions) nom masculin (de bouton) Bouton d'huile, folliculite profonde et diffuse, siégeant aux avant-bras des ouvriers exposés aux projections d'huile de machine. Bouton d'Orient, leishmaniose cutanée répandue en Inde, au Moyen-Orient, en Afrique et dans tout le Bassin méditerranéen, due à Leishmania tropica et transmise par la piqûre d'un insecte, Phlebotomus papatasi. (L'affection se manifeste par l'apparition sur les parties découvertes, habituellement au visage, d'un ou de plusieurs nodules rouges qui aboutissent à une ulcération et laissent une cicatrice indélébile.) ● bouton (synonymes) nom masculin (de bouton) Bouton d'huile
Synonymes :
- élaïconiose

bouton
n. m.
d1./d Bourgeon.
Spécial. Fleur non encore épanouie. Bouton de rose.
d2./d Petite pièce, le plus souvent ronde, qui sert à attacher ensemble les différentes parties d'un vêtement. Recoudre un bouton.
d3./d Pièce saillante et arrondie. Bouton de porte.
|| Petite pièce ou touche servant à la commande d'un appareil, d'un mécanisme. Tourner le bouton de la radio.
d4./d Petit gonflement rouge de la peau. Avoir le visage couvert de boutons.
d5./d Bouton blanc: herbe annuelle aromatique des régions tropicales (Fam. labiées), à petites fleurs blanches.
Bouton violet: plante herbacée d'Afrique tropicale (Fam. composées) à fleurs violacées, utilisée en médecine traditionnelle.

⇒BOUTON, subst. masc.
A.— BIOLOGIE
1. BOT. Bourgeon peu avancé, petit corps arrondi ou ovoïde poussant sur les arbres, les arbustes et les plantes et donnant naissance aux branches, aux feuilles, aux fleurs et aux fruits :
1. ... souvent ils hésitaient, ne sachant pas distinguer les boutons à bois des boutons à fleurs. Ils s'étaient réjouis d'avoir des fleurs; mais, ayant reconnu leur faute, ils en arrachaient les trois quarts pour fortifier le reste.
FLAUBERT, Bouvard et Pécuchet, t. 1, 1880, p. 41.
Spéc. Fleur non encore épanouie. Fleur en bouton, bouton de rose. Et la fleur immortelle est encore en boutons (CLAUDEL, L'Annonce faite à Marie, 1re version, 1912, p. 100).
Bouton d'or, bouton d'argent. Nom commun à de nombreuses plantes, comme l'achillée, la renoncule, la millefeuille.
P. métaph., littér. Personne très jeune, d'une extrême fraîcheur, offrant des promesses de grande beauté :
2. Elle devait vivre! Dieu l'avait écrit, cher bouton de la plus belle des fleurs humaines!
BALZAC, Le Lys dans la vallée, 1836, p. 243.
En bouton. Qui n'a pas atteint son plein développement, qui est susceptible de s'épanouir. Le charme de l'indéterminé, de ces vies en bouton (BARRÈS, Mes cahiers, t. 1, 1897-98, p. 183); Solange, elle ne sait pas (...) elle est encore en bouton (MONTHERLANT, Pitié pour les femmes, 1936, p. 1182).
P. méton., ARCHIT. Ornement de sculpture figurant un bouton de fleur. [Le] Bouton de lotus si fréquemment employé dans la vieille architecture égyptienne (DU CAMP, Le Nil, 1854, p. 22).
2. ANAT. HUM. Petite saillie arrondie habituellement de couleur rougeâtre apparaissant à la surface de la peau. Bouton d'acné, d'Alep, de fièvre, de petite vérole; une éruption de boutons; être couvert de boutons. C'est l'âge ingrat, l'âge de la bourre, une époque de boutons, de furoncles (MAURIAC, Le Mystère Frontenac, 1933, p. 185).
Bouton du sein, bouton de rose. Extrémité du sein :
3. Ta gorge est comme un marbre, et la lumière arrose Sur ses fermes contours deux frais boutons de rose.
BANVILLE, Les Stalactites, 1846, p. 304.
B.— HABILLEMENT
1. Petite pièce le plus souvent circulaire mais pouvant avoir d'autres formes, faite de diverses matières (métal, bois, matière plastique, etc.) servant à la fermeture d'un vêtement ou à son ornementation. Bouton de col; recoudre un bouton :
4. Je ne le pressai pas, sachant bien qu'il est malséant d'entraîner à la psychologie un homme qui n'est pas sûr de ses boutons de chemise ou de ses lacets de chaussure.
COLETTE, La Naissance du jour, 1928, p. 47.
SYNT. Bouton de métal, de nacre; bouton de bottine, de culotte, de guêtre, d'habit, de veste; ajouter, coudre un bouton; orner de boutons.
Bouton(s) de manchettes. Système de boutons ou petit dispositif équivalent, servant à fermer les manchettes de chemise tout en restant indépendant de celles-ci L'épingle de cravate, les boutons de manchettes révélaient la fortune (P. BOURGET, Nos actes nous suivent, 1926, p. 116).
Bouton-pression (bouton à pression, de pression). Bouton composé de deux pièces métalliques qui en s'engageant l'une dans l'autre attachent les pièces sur lesquelles elles sont cousues.
Loc. Sa robe, sa soutane ne tient qu'à un bouton. ,,Se dit d'un homme qui porte la robe ou la soutane, et qui est prêt à la quitter pour embrasser une autre profession`` (Ac. 1835, 1878). Ne tenir qu'à un bouton. ,,Se dit de ce qui est mal assuré et menace de se défaire ou de se rompre`` (Lar. 20e).
2. Décoration de vêtement. Insigne d'un rang, d'un grade, d'une dignité. Un gros mandarin orné du bouton de Jade (DU CAMP, Mémoires d'un suicidé, 1853, p. 109).
P. méton., VÉN. Avoir, obtenir, donner le bouton. ,,Droit de porter la tenue aux couleurs de l'équipage`` (A. FRANCE, L'Anneau d'améthyste, 1899, p. 130).
C.— P. anal. (avec B)
1. Arg. Pièce de vingt francs :
5. [Paye ta bienvenue;] tu vas voir si je ne te fais pas changer un de tes écus, de tes boutons, entends-tu.
L. VIDAL, J. DELMART, La Caserne, mœurs milit., 1833, p. 80.
Bouton de guêtre. Pièce de cinq francs en or.
2. Emplois techn.
a) Usuels
ÉLECTR. Organe de commande d'un circuit électrique. Bouton de sonnerie. Appuyer sur les boutons électriques (G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, La Nuit de la Saint-Jean, 1935, p. 149).
SYNT. Bouton d'alarme, d'appel, de réglage; bouton-poussoir; presser, tourner le bouton.
ESCR. Bouton de fleuret. Petite sphère de cuir ou de métal que l'on fixe à l'extrémité d'un fleuret pour le rendre inoffensif. Synon. mouche. Des coups de doigts sur la poitrine qui me font l'effet de coups de boutons de fleuret (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1873, p. 956).
MAN. Bouton de la bride. Anneau servant à raccourcir et à tendre les rênes.
Au fig. Presser, serrer le bouton. Contraindre quelqu'un à dire ou à faire quelque chose. Voulez-vous aller un jour ensemble chez M. Martin du Nord pour lui serrer le bouton (MÉRIMÉE, Lettres à Ludovic Vitet, 1870, p. 141).
TECHNOL. Pièce saillante et arrondie servant à ouvrir et à fermer une porte, un tiroir, un verrou, etc. Bouton d'une porte, d'une serrure, d'un verrou :
6. Ce bouton de la porte de ma chambre, qui différait pour moi de tous les autres boutons de porte du monde en ceci qu'il semblait ouvrir tout seul, sans que j'eusse besoin de le tourner, tant le maniement m'en était devenu inconscient, le voilà qui servait maintenant de corps astral à Golo.
PROUST, Du côté de chez Swann, 1913, p. 10.
b) Autres domaines
CHIR., vx. Bouton de feu. Instrument de chirurgie dont l'extrémité cautérisante a la forme d'un bouton. Ceux [les médecins] de ce temps-là lui appliquèrent à trois reprises « le bouton de feu » (BREMOND, Hist. littér. du sentiment relig. en France, t. 3, 1921, p. 534).
MÉCAN. Bouton de manivelle. ,,Extrémité d'une manivelle opposée à celle qui est calée sur un arbre moteur, et sur laquelle s'articule la tête de bielle`` (Lar. encyclop.); (cf. aussi E. AMBROISE, Pour le monteur mécanicien, 1949, p. 29).
MUS. Cheville servant à fixer et à tendre les cordes d'une harpe, d'une guitare, etc.
Rem. Attesté dans la plupart des dictionnaires.
ORFÈVR. Bouton de fin ou simplement bouton. La petite portion d'or ou d'argent qui reste après l'opération de la coupelle (Ac. 1835-1932).
Rem. Attesté dans la plupart des dictionnaires.
PRONONC. ET ORTH. :[]. BESCH. 1845 et Lar. 19e mentionnent encore les anc. formes boton et botoner.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1160-1185 « bourgeon » (CHR. DE TROYES, G. d'Angleterre, éd. M. Wilmotte 434); 1236 « fleur avant son épanouissement » (G. DE LORRIS, Rose, éd. F. Lecoy, 1645); p. anal. 2. a) 1170-71 « petite pièce souvent circulaire servant à fermer un vêtement » ici pour exprimer une chose de peu de valeur (CHR. DE TROYES, Cligès, éd. Micha, 1746); b) 1380 « petite boule servant à saisir certains objets » (Inventaire de Charles V dans HAVARD); c) 1471 « bouton qui sert à pousser une porte » (Régestes de la cité de Liège, éd. Ém. Fairon, Liège, 1939, p. 354); 3. 1530 « petite tumeur qui se forme sur la peau » (PALSGR.).
Dér. de bouter « pousser »; suff. -on.
STAT. — Fréq. abs. littér. :1 761. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 225, b) 3 024; XXe s. : a) 3 145, b) 2 931.
DÉR. Boutonnerie, subst. fém. Fabrique de boutons, marchandise du boutonnier. Attesté dans la plupart des dict. et notamment dans Ac. 1798-1932. []. FÉR. Crit. t. 1 1787 propose la graph. boutonerie avec un seul n (cf. boutonner). 1res attest. [1611 « action de fermer au moyen de bouton » COTGR.]; 1660 « commerce des boutons » (OUDIN, Tresor des deux langues espagnolle et françoise, Paris); 1800 « fabrique de boutons » (BOISTE); dér. de boutonn-, suff. -erie.
BBG. — Au jardin des loc. fr. Vie Lang. 1963, p. 515. — GOUG. Mots t. 1 1962, pp. 90-91. — GUIRAUD (P.). Le Jargon de la Coquille. Cah. lexicol. 1967, t. 11, n° 2, pp. 47-48. — PLANTEFOL (L.), PRÉVOST (A. M.). Bourgeon et bouton dans la lang. sc. fr., du 16e au 18e s. Cr. des séances de l'Ac. des Sc. 1961, t. 253, n° 10, pp. 1143-1148. — SAIN. Arg. 1972 [1907], p. 85.

bouton [butɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1160, « bourgeon »; de bouter « pousser ».
1 Petite excroissance d'où naissent les branches, feuilles, fruits ou fleurs d'un végétal. Bourgeon, œil. || Bouton à bois, à feuilles, à fruit.Spécialt. || Bouton de fleur : la fleur au début de son développement, avec la ou les enveloppes qui recouvrent les organes de la reproduction. || Ouverture du bouton. Anthèse, aperture. || Bouton de rose. || Bouton qui s'épanouit, qui éclot.
1 Le bouton n'est autre chose qu'un petit bourgeon, le rudiment d'un bourgeon (…) on se sert plus particulièrement de bouton en parlant des fleurs, de bourgeon pour désigner un embryon végétal d'où doivent se développer des feuilles et des branches.
Lafaye, Suppl., Bouton, bourgeon.
2 (L'écolier) Gâtait jusqu'aux boutons, douce et frêle espérance,
Avant-coureurs des biens que promet l'abondance.
La Fontaine, Fables, IX, 5.
3 On remarque dans un bouton de rose naissante ce qui promet une belle fleur (…)
Fénelon, XIX, 124.
4 Les rameaux des arbres sont parsemés de boutons de fleurs blanches et cramoisies (…)
Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature, I, Tabl. génér.
Une fleur en bouton.Fig. || Des promesses en bouton, qui vont s'épanouir, se développer. || « La femme en bouton » (Hugo, in P. Larousse).
Sculpt. Ornement figurant une fleur en bouton.
Par métaphore, fam. Clitoris.
2 a (1530). Petite tumeur faisant saillie à la surface de la peau. Bourgeon (vx), dôse (régional), pustule, tumeur, vésicule. || Bouton d'acné, de petite vérole, d'herpès. || Boutons de jeunesse, de l'enfance. || Bouton de fièvre. || Éruption de boutons sur le visage, être couvert de boutons ( Boutonneux).Par ext. || Bouton d'Orient, d'Alep, de Biskra… : leishmanioses cutanées.
5 Comme il était de peau délicate, d'exubérants boutons se soulevaient sous leurs morsures (des puces) qu'il enflammait en se grattant comme à plaisir.
Gide, les Caves du Vatican, IV, 1.
5.1 Il était très long, osseux, avec un grand nez, de gros traits, des cheveux roux, et je l'ai toujours connu le visage couvert, non pas de ces petits boutons d'acné qui désespèrent les jeunes gens, mais de gros boutons rouges ou violets qu'il passait son temps à couvrir de pommades et de poudres médicamenteuses.
G. Simenon, les Mémoires de Maigret, p. 8.
b Bouton de sein. Bout, mamelon.
6 (…) la toile qui couvrait son corps était si souple et si diaphane qu'elle laissait voir les boutons des seins (…)
Th. Gautier, Mlle de Maupin, IX.
c Histol. || Bouton synaptique : renflement terminal d'une fibre nerveuse (axone) au niveau du contact synaptique avec la membrane de l'élément suivant (dit postsynaptique), dendrite ou corps cellulaire.
d Biol. || Bouton céphalique (du spermatozoïde). Acrosome.
3 Petite pièce, souvent circulaire, servant à l'assemblage des parties d'un vêtement et cousue à l'une d'elles ( Attache). || Bouton d'habit, de veste, de chemise, de culotte, de braguette. || Bouton de col, de plastron. || Bouton de bottine. — ☑ Loc. Des yeux en boutons de bottine, très petits et ronds. || Habit, soutane à boutons. || Veste à trois, quatre boutons. || Engager un bouton dans sa boutonnière. Boutonner. || Attacher, coudre un bouton.Anciennt. || Planchette à astiquer les boutons. Patience.Acheter des boutons dans une mercerie, à un marchand ambulant. || Carte de boutons. || Bouton de métal, d'argent, de cuivre, d'or; bouton de celluloïd, de céramique, de corne, de corozo, d'ivoire, de jais, de matières plastiques, de galalithe, de nacre, d'os, de verre. || Bouton de tissu, formé d'un moule de bouton recouvert de tissu. || Bouton à freluche, à queue, sans queue. || Bouton à pression ou bouton-pression. Pression (cit. 7). || Des boutons-pression.Bouton-poussoir. || Des boutons-poussoirs.
7 Il trouva ce conquérant (Charles XII) vêtu d'un habit de gros drap bleu, avec des boutons de cuivre doré.
Voltaire, Charles XII, 2.
8 M. le duc de Villeroy eut avant-hier deux boutons de son justaucorps emportés d'un coup de mousquet à la tranchée.
Pellisson, Lettres historiques, t. III, p. 331, in Pougens.
8.1 Comme cette femme est mennonite
Ses rosiers et ses vêtements n'ont pas de boutons
Il en manque deux à mon veston
La dame et moi suivons presque le même rite
Apollinaire, Alcools, p. 42.
8.2 Il travaillait pour la marchande (…) Il lui vendait tous ses boutons, le long de l'avenue près de la porte, il se vadrouillait dans le marché, avec sa tablette sur le bide, retenue au cou par une ficelle. « Treize cartes pour deux sous mesdames !… »
Céline, Mort à crédit, p. 108.
8.3 Resté seul, l'infirmier boutonne sa canadienne en toile, d'une teinte terreuse, pâlie et tachée sur le devant, trois boutons de cuir tressé qu'il fait passer l'un après l'autre dans leurs brides; ils sont très abîmés tous les trois, celui du bas est entaillé d'une large écorchure au milieu de l'arrondi : un lambeau de cuir soulevé, d'un demi-centimètre.
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 132.
(1876, Zola, in D. D. L.). || Boutons de manchette : dispositif qui permet de fermer les manchettes d'une chemise, en passant dans deux brides, sans être cousu à l'un des côtés (→ Gammée, cit. 1). || J'ai perdu un bouton de manchette.
Fig. et fam. Bouton de culotte : chose sans valeur.
Insigne servant à la décoration d'un vêtement.Vén. Bouton symbolique qui permet à quelqu'un de revêtir la tenue d'un équipage de chasse. Par métonymie. Tenue de l'équipage de chasse, que portent les veneursPar ext. Veneur d'un équipage.
8.4 (Il) avait pris l'air maussade et irritable du vieux veneur dès que le cerf est attaqué.
« j'ai horreur qu'on me suive de trop près » cria-t-il aux jeunes gens (…)
Et comme l'usage interdisait aux invités de dépasser les boutons, force était aux jeunes gens de demeurer sur place.
Druon, la Chute des corps, II, X, p. 178.
Il ne manque pas un bouton (de guêtre) : tout est fin prêt (dans une revue de détail militaire, et, par ext., en toute circonstance).
4 Partie saillante, plus ou moins circulaire (d'un objet), servant à manœuvrer, ouvrir, fermer. || Bouton de porte, de serrure, de tiroir, de couvercle. Poignée.
9 (…) elle aperçut une grande porte à deux battants dont elle tourna le bouton (…)
Th. Gautier, le Capitaine Fracasse, XVI.
9.1 L'œil de l'enfant arrive sensiblement au niveau du bouton de porte, ovoïde, en porcelaine blanche.
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 82.
Par ext. Dispositif permettant d'ouvrir ou de fermer un circuit électrique. || Bouton électrique. Commutateur, interrupteur. || Bouton d'appel d'un ascenseur. || Le bouton d'une minuterie. || Bouton de sonnerie, de sonnette.Tourner le bouton d'un poste de radio (pour l'ouvrir ou le fermer). || Bouton moleté. || Appuyer sur le bouton. || Bouton à ressort. Piston.Presser un bouton. || La génération presse-bouton (→ Presse-bouton).
10 (…) chaque fois que la porte cochère s'ouvrait, la concierge appuyait sur un bouton électrique qui éclairait l'escalier.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. IX, p. 166.
10.1 Ah ! tourner le bouton ! Le téléspectateur est un dieu maître d'interrompre à la seconde une revue à grand spectacle, comme était celle-là.
F. Mauriac, Bloc-notes 1952-1957, p. 338.
10.2 Ce soir, 21 juillet, je tourne le bouton de la radio.
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 80.
10.3 Le bouton de la minuterie, en porcelaine blanche, est placé juste en haut de l'escalier, à l'angle du mur.
A. Robbe-Grillet, Dans le labyrinthe, p. 101.
10.4 Imaginons même qu'il n'y ait qu'un bouton à presser, pour obtenir l'évolution la plus favorable possible aux pays riches.
A. Sauvy, Croissance zéro ?, p. 298.
Équit. || Bouton de bride : anneau de cuir qui permet de resserrer les rênes. || Bouton mobile, coulant.Mettre un cheval sous le bouton. — ☑ Loc. fig. Vx. Serrer le bouton à quelqu'un, le menacer, le presser vivement.
11 Je suis homme pour serrer le bouton à qui que ce puisse être.
Molière, George Dandin, I, 4.
Techn. || Bouton de fin : parcelle d'or, d'argent qui reste après l'opération de la coupelle.
Lutherie. Cheville fixant les cordes du violon, de la harpe.
Petite saillie ronde. || Le bouton d'un couvercle de soupière.
Spécialt. || Bouton de fleuret.(1885). || Coup de bouton, qui touche avec le bout du fleuret. Boutonner, III.
11.1 Je ne dis pas que Chevillard soit imbattable au coup de bouton, mais il me séduit. Il a des retraits de corps d'une grâce imprévue. Tout son jeu est une composition de haut style. Sa phrase d'armes est presque littéraire.
J. Renard, Journal, 5 août 1893.
Bouton de mire.Vx. || Bouton de culasse d'un canon.Vx. || Bouton de feu : tige à bouton que l'on chauffe pour cautériser une plaie.
Mar. Gros nœud faisant une boule à l'extrémité d'un cordage. || Erse à bouton.
Par métaphore (du sens 3).Ne tenir qu'à un bouton : être peu assuré, précaire. → Ne tenir qu'à un fil, un cheveu.
12 La colère du roi fit peur aux Bouillons; leur rang et leur échange ne tenaient qu'à un bouton (…)
Saint-Simon, Mémoires, 76, 246.
DÉR. Boutonné, boutonner, boutonnerie, boutonneux, boutonnier, boutonnière.
COMP. Bouton-d'argent, bouton-d'or, bouton-poussoir, bouton-pression, pousse-bouton, presse-bouton, tire-bouton.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bouton — BOUTON. s. m. Le petit bourgeon que poussent les arbres et les plantes, et d où se forment les feuilles et les fleurs. Bouton à fleur. Bouton à fruit. Il y a bien des boutons à cet arbre. Un bouton de rose. f♛/b] On appelle figurément Boutons,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bouton — Bouton. s. m. Ce que les arbres & les plantes poussent & d où se forment les feüilles & les fleurs. Bouton à fleur. bouton à fruit. il y a bien des boutons à cet arbre. bouton de rose. On appelle fig. Boutons, Certaines bubes ou petites apostumes …   Dictionnaire de l'Académie française

  • bouton-d'or — [ butɔ̃dɔr ] n. m. • 1775; de bouton et 1. or ♦ Renoncule âcre à fleurs jaune doré. ⇒ ficaire. Des boutons d or. ♢ Adj. inv. Couleur de cette fleur. Des soies bouton d or. ● bouton d or, boutons d or nom masculin Renoncule commune, à fleurs… …   Encyclopédie Universelle

  • Bouton — ist der Familienname folgender Personen: Charles Leonard Bouton (1869–1922), Mathematikprofessor an der Harvard University Charles Marie Bouton (1781–1853), französischer Maler und Lithograf Ort Bouton (Iowa), Ort in den Vereinigten Staaten Film… …   Deutsch Wikipedia

  • bouton d'or — ⇒BOUTON D OR, subst. masc. BOT. Variété de la renoncule âcre, caractérisée par ses fleurs doubles d un jaune doré. Il [le jardin botanique] était charmant avec (...) ses pelouses aux gazons semés de pâquerettes et de boutons d or (HUYSMANS, L… …   Encyclopédie Universelle

  • Bouton — is a French word that can be translated to button.It may refer to: * De Dion Bouton, a French automobile manufacturer * Synaptic bouton, part of a chemical synapse * Bouton, Iowa, in the United States …   Wikipedia

  • Bouton — Bouton, IA U.S. city in Iowa Population (2000): 136 Housing Units (2000): 61 Land area (2000): 0.140016 sq. miles (0.362640 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.140016 sq. miles (0.362640 sq. km)… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Bouton, IA — U.S. city in Iowa Population (2000): 136 Housing Units (2000): 61 Land area (2000): 0.140016 sq. miles (0.362640 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.140016 sq. miles (0.362640 sq. km) FIPS code:… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Bouton — Un nom très fréquent un peu partout. Dans la plupart des cas, il doit s agir d un nom de personne germanique, Boto (bod = messager). On ne peut cependant négliger totalement le mot bouton, utilisé soit pour désigner celui qui a des boutons sur le …   Noms de famille

  • Boutōn — (fr., spr. Butong), 1) eigentlich Knopf; dann 2) Knospen, Blüthchen od. kleine Schwäre (eine Hautentzündung); 3) das Korn am Gewehr; 4) die Traube am untern Ende des Geschützrohrs; 5) ein verzierter Ohrring …   Pierer's Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.